logo lmp
contact

Beaux présents dorés, ou le voyage dans l’alphabet extraordinaire de Jude Call Mirann

Julien Marcland

3 Juil > 5 Juil

Mercredi au vendredi | 19H00

À partir de 12 ans

Théâtre

1H30

Que nous sont les mots ?
Ont-ils sur nous un pouvoir ? A-t-on vraiment besoin de 26 lettres ?
Qui est ce Jude Call Mirann ?

 

Le produit type du travail de l’auteur : son anagramme. Julien Marcland fait partie de ces créateurs de mots, de langues, de la trempe d’un Pérec ou d’un Novarina. Tout y passe, des lipogrammes à la kabbale en passant par Fibonacci, Euclide, le nombre d’or, divine proportion… car les lettres, c’est aussi les nombres.

 

Comment faire mots et phrases avec les lettres d’un simple nom, répétées à l’envi ? Julien Marcland traque dans les mots et les noms, les « belles absentes », avec humour parfois : dans Emmanuel Macron, par exemple le mot « poésie est absent », les lettres nécessaires pour écrire ce mot sont absentes.

 

Alchimiste du Verbe, Géotrouvetout génial, il manipule un bric à brac parfaitement calculé, un masque de vache, un lapin qui change de couleur, une casserole où mijote une mystérieuse mixture dont il s’enduit le visage. Il soigne son œuvre au noir. Partout des mots, qui se disent, s’écrivent, s’éclairent jusqu’à l’envol final de ce poète qu’on pourrait dire baroque, fou ou génial, ce qui, dans son cas, est un pléonasme. Performance d’écriture, de diction, de mémoire, de culture aussi, avec des références dont certaines sans doute nous échappent alors que nous croyons en découvrir d’autres auxquelles (qui sait ?) il n’a peut-être pas pensé comme cet « acceptons ensemble de perdre connaissance » qui a un fort accent claudélien (Ysé dit à Mésa…). Tout enchante dans ce foisonnement qui jamais n’agace, jamais n’ennuie.
Evelyne Sellés-Fischer

 

___________________________________________________________________________________________________________
Écrit, mis en scène et interprété par Julien Marcland assisté de Gabriel Perez et Lorenzo Charroy
lumières Eugénie Bousquet
décors et scénographie Jean-Baptiste Manessier assisté de Eric Jolivet
___________________________________________________________________________________________________________
Production  La Fonderie – Théâtre du Radeau (Mans), association Belles Absentes, La Factorie – Maison de poésie de Normandie, L’entrepont (Nice)
Coproduction Belles Absentes, Antisthène
Coréalisation Lavoir Moderne Parisien
Partenaires festival Du haut des cimes de Ménilmontant , Printemps des poètes
Soutiens Pro Arti
___________________________________________________________________________________________________________
 
Tarif plein : 18 €
Tarif réduit 1 : 15 €
[Bénéficiaire d’allocations chômage, habitant·e du 18ème, plus de 65 ans, donateur·rice]
Tarif réduit 2 : 10 €
[Moins de 26 ans, intermittent·e, minimas sociaux]
Si vous bénéficiez d’un tarif réduit un justificatif vous sera demandé

 

Si vous rencontrez des problèmes en cliquant sur le bouton « Réserver », vous pouvez envoyer un mail directement à reservation@lavoirmoderneparisien.com ou appeler le 01 46 06 08 05.
Retour à la programmation