logo lmp
S'inscrire à la newsletter
Saison 2022-2023 Billetterie

#CINÉMA

BONS BAISERS D'AFRIQUE

9 mars

19h

au LMP

 

Quelle image a-t-on, en Occident, des grandes villes d’Afrique ? Qu’est-ce qui nous saute aux yeux, qu’est-ce qui assaille notre rétine et nos pensées à l’évocation des noms comme Dakar, Yaoundé, Cotonou, Bamako, ou Abidjan ?

Pour Londres, Paris, Rome, New-York, ce sont des foules d’images, de sons, de musiques, qui nous viennent aussitôt à l’esprit, à tel point que l’étranger qui arrive à Manhattan « reconnaît » instantanément les avenues gigantesques, la skyline, Central Park, et même le petit bruit que font les signaux des passages piétons. Ce sont les images et les impressions qui ont été véhiculées par la peinture, la musique, la littérature et le cinéma. C’est loin d’être le cas des grandes cités africaines. Tout un continent est ainsi « mal-vu », négligé par la culture occidentale.

C’est pour changer de regard que cette série propose une immersion dans les grandes villes du continent africain en mettant en avant l’attractivité de ces villes qui ne demandent qu’à être vues sous un autre jour.

Avec le soutien du CNC et de TV5Monde

LES NUITS KOTÉBA

+ d'infos et réservation

LMP

10 mars 

19h 

Gratuit / 52 min 

 

Synopsis 

Le Kotèba est une forme de satire sociale jouée sur le mode burlesque dans les villages de l’aire mandingue au Mali. Une fois par an, les vices de la cité sont mis en spectacle et moqués sur la place publique. Cette tradition séculaire existe toujours dans les campagnes bien qu’elle ait tendance à s’étioler en raison de la perte de certaines valeurs. Depuis les années 1980 le Kotèba s’est déplacé dans les villes et un mouvement de comédiens l’a transposé dans une problématique urbaine. L’incroyable popularité de ce mouvement a exercé une grande influence sur la politique du Mali. D’autres adaptations ont vu le jour dans les trente dernières années : le Kotèba thérapeutique, le Kotèba télévisé, la publicité Kotèba… De nouveaux auteurs et metteurs en scène ont aussi modernisé le genre, en lui donnant un cadre plus écrit, tout en conservant les caractéristiques du Kotèba originel : satire sociale, autodérision, burlesque. « Les nuits Kotèba » présente les différents aspects de ce mode d’expression typiquement africain et, par bien des côtés, terriblement universels.

 

AFRICA MIA

En 1964, dix musiciens maliens se sont rendus à la Havane pour y étudier la musique. Ils deviendront le premier groupe afro-cubain de l’histoire,

« Las Maravillas de Mali ». Cinquante ans plus tard, les réalisateurs font le voyage entre Bamako et La Havane, afin de retrouver le maestro Boncana Maïga et son chef d’orchestre, dans l’objectif de reformer ce groupe de légende.

le 11 ars à 19h30 au LMP

YAYA COULIBALY, MARIONNETISTE ET MUSICIEN

LMP

20 mars 

15h 

Gratuit

Christian Lajoumard  / 52’ / 2014

 

 Le Mali est le pays qui a vu naître l’art de la marionnette.

Yaya Coulibaly, l’un des plus grands marionnettistes vivants, est l’héritier d’une tradition séculaire. Avec sa troupe Sogolon, il est un des plus brillants représentants de la culture et des traditions africaines. Nous le découvrons dans sa « maison musée » au milieu de milliers de marionnettes, dans sa vie quotidienne et au travers de ses spectacles magiques. Un film pour rêver et s’abandonner.

 

 

 

Au LOUXOR 

le 19 mars à 11h 

de Robert GUÉDIGUIAN

Synopsis 

1962. Le Mali goûte son indépendance fraîchement acquise et la jeunesse de Bamako danse des nuits entières sur le twist venu de France et d’Amérique. Samba, le fils d’un riche commerçant, vit corps et âme l’idéal révolutionnaire : il parcourt le pays pour expliquer aux paysans les vertus du socialisme. C’est là, en pays bambara, que surgit Lara, une jeune fille mariée de force, dont la beauté et la détermination bouleversent Samba. Samba et Lara savent leur amour menacé. Mais ils espèrent que, pour eux comme pour le Mali, le ciel s’éclaircira…